Danser librement

Chaque jour, une proposition, un partage de ressources pour vous accompagner.

Le confinement n’est pas nécessairement un empêchement au mouvement et à l’élan de vie.
Je vous propose aujourd’hui mes astuces pour me défouler et stimuler la vivance tout en respectant le « Restons chez nous! ».
Dans mon métier d’enseignante en musique, j’ai la chance de collaborer avec des professeurs de danse et de glaner par ci par là de nombreux conseils d’improvisation avec le corps et la musique.

Aménagez votre lieu de vie au maximum pour pouvoir bouger dans le diamètre de vos bras étendus.
Trouvez votre bulle d’espace et de sécurité minimum. Imaginez cette bulle autour de vous et touchez ses parois avec vos mains dans toutes les directions possibles. Allongez bien vos gestes, variez les niveaux ( haut, bas, milieu, devant, derrière, les côtés). Bravo! vous venez sans vous en rendre compte de faire votre échauffement tout en balisant un espace d’expression sécurisé.

Revenez à l’immobilité un instant et pressez légèrement vos plantes de pieds dans le sol, relâchez les genoux, le bassin les épaules, la mâchoire, respirez un instant en vous visualisant des pieds à la tête et de la tête aux pieds.

Vous vous demandez peut-être comment danser au delà du défoulement et de la dépense calorique quand on n’est pas danseur?

Voici quelques pistes :
Le pinceau : Imaginer que votre corps est un pinceau géant et barbouillez l’espace autour de vous.

Portez votre attention sur une partie du corps : Par exemple « le coude » : osez explorer tous les mouvements possibles à partir de ou avec cette zone en variant les niveaux et les directions. Il ne s’agit pas d’isoler le coude et d’empêcher le reste du corps de bouger ( soyons souples et cherchons la liberté pour transgresser la contrainte du confinement). Changez de zone autant de fois qu’il vous plaira, soyez curieux et précis 😉

Avec un accessoire : Foulard ou balle, le simple fait d’avoir les mains remplies vous donne de nouvelles sensations et des idées. Le foulard par définition très souple vous emménera vers des gestes amples et fluides, des « jeté » et rattrapé tout en délicatesse. La balle par sa forme, son rebondi et sa rigidité peut vous guider vers davantage de tonicité, de rythmes saccadés ou encore un automassage en la faisant rouler sur et sous vous au sol.

Enfin, la musique : vous propose un tempo, une énergie saccadée, sautillée ou liée, un caractère délicat ou guerrier. Vous pouvez bien sûr choisir en amont une musique qui ira volontiers renforcer l’accessoire ou le jeu corporel que vous souhaitez pratiquer.
Pour ma part, je vous confie un de mes plaisirs : il s’agit de mettre la radio FIP direct et de me lancer improvisant sur les morceaux qu’elle me propose.

Un dernier partage pour aller plus loin sur le plan émotionnel et thérapeutique…
La danse des 5 rythmes inventée par Gabrielle Roth, découvrez la démarche ici https://www.youtube.com/watch?v=8cYYzcTzm6Y.

Amusez-vous bien !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close